Petit tour d'horizon des écoles alternatives

Ecoles alternativesAvec les nouvelles réformes scolaires qui sont loin de faire l'unanimité dans la population, plusieurs parents se tournent vers les écoles dites "alternatives". En France plus de 700 établissements, majoritairement privés se réclament de ces méthodes de l'éducation nouvelle. Freinet, Montessori, Steiner sont avant tout les noms de personnes ayant inventé des méthodes pédagogiques particulières, qui s'opposent aux méthodes plus classiques. Leur credo: l'enfant "comme une source qu'on laisse jaillir et non comme un vase que l'on remplit" (Maria Montessori). Sachez que certaines écoles publiques appliquent des méthodes pédagogiques alternatives. Peut-être avez vous la chance d'habiter près de l'une d'entre elles? Voici une brève explication de chacune de ces méthodes afin de vous aider à y voir plus clair. 

La pédagogie Freinet (écoles primaires)

La méthode Freinet, créé par Célestin Freinet en 1935, existe dans des centaines de classes publiques et privées en France. Du point de vue de l'enfant, cette pédagogie est basée sur des valeurs de respect de soi-même, des autres et de l'environnement, des valeurs de justice, de démocratie (prise de décisions) avec un grand sens de la collaboration et du travail en équipe sans brimer le développement personnel. Elle a pour objectif de transmettre à l'enfant la capacité de s'organiser, de planifier, de s'auto-évaluer, d'évaluer les autres et d'utiliser la curiosité dans l'apprentissage. Du point de vu des parents et des enseignants la méthode Freinet permet de réduire au minimum le matériel d'apprentissage en puisant la matière pédagogique dans le quotidien, au travers des intérêts naturels de l'enfant.

Contrairement à Montessori ou Steiner, il n'existe pas d'écoles privées Freinet mais plutôt des écoles privées et publiques qui appliquent certaines de ses méthodes.

Plus d'information sur le site Internet de l'Institut coopératif de l'école moderne-pédagogie Freinet

La pédagogie Montessori (écoles primaires et collèges)

Dr Maria Montessori, a vécu au début du XXe siècle à Rome où elle expérimenta sa méthode pédagogique dans un quartier pauvre de la capitale italienne. Elle pensait qu'aucun être humain ne pouvait être éduqué par une autre personne. L'individu doit agir par lui-même ou il ne le fera jamais.

Un individu vraiment éduqué continue à apprendre longtemps après les heures et les années qu'il a passé dans une classe parce qu'il est motivé  par une curiosité naturelle et l'amour de la connaissance. C'est ainsi que le Dr. Montessori sentit, que le but d'une éducation de la prime enfance n'était pas d'emplir l'enfant de faits tirés d'études préétablies mais plutôt de cultiver son propre désir d'apprendre.

Deux façons d'approcher cet objectif:
  • Premièrement, en laissant chaque enfant expérimenter l'enthousiasme d'apprendre selon son propre choix plutôt que par obligation.
  • Deuxièmement, en l'aidant à perfectionner ses outils d'apprentissage naturels, sa capacité sera ainsi maximale durant les situations d'apprentissage futures. Le matériel Montessori a ce double objectif à long terme en plus du but immédiat de donner des informations spécifiques à l'enfant.

Les éducateurs ont une fonction de guide pour mener à bien les projets de l'enfant sans jamais "faire à sa place". Chaque acquisition d'un savoir physique ou intellectuel procure du plaisir à l'enfant. Montessori rime souvent avec bilinguisme, un plus non négligeable pour les élèves de cette école moderne.

Les écoles Montessori sont toutes privées et le coût d'inscription varie entre environ 1500 € et 3 000 € par an. Certaines écoles appliquent un barème en fonction des revenus des parents.

Plus d'informations sur le site de l'Association Montessori de France.

La pédagogie Steiner (du primaire au lycée)

La plus controversée, la méthode de Rudolf Steiner qui est aussi l'inventeur de l'agriculture biodynamique , fait tout de même beaucoup d'adeptes en France et dans le Monde. L'on compte plus de 1000 écoles Steiner, surtout en Allemagne et en Amérique du Nord, dont une vingtaine en France. Ces écoles cherchent à équilibrer les matières intellectuelles avec les matières artistiques et manuelles en suivant l'évolution de l'enfant.

Cette pédagogie est fondée sur l'anthropologie spiritualiste cosmique de Steiner, « Pour connaître la nature de l’homme en devenir, il faut avant tout se fonder sur l’observation de la nature cachée de l’être humain ». Selon Steiner, la formation de l’élève est en même temps un processus d'incarnation. Selon cette pédagogie, l'enfant et l'adolescent se développeraient selon des cycles de sept années où les changements physiques vont de pair avec des métamorphoses plus profondes correspondant aux "naissances" successives des constituants de l'être humain qui seraient visibles par clairvoyance. C'est cette dimension quelque peu mystique qui rebute souvent les parents. Différentes études allemandes et anglaises attestent cependant des bons résultats des élèves de ces écoles. Ce point doit être nuancé par le fait que le niveau socio-culturel des familles d'enfants scolarisés dans ce système est,  supérieur à la moyenne.

Au quotidien, le temps scolaire s'organise différemment chaque mois. Les enfants peuvent faire que des mathématiques pendant plusieurs semaines puis de l'histoire pendant quelques jours. Tout dépend de la volonté des élèves d'apprendre telle ou telle matière. Un élève conserve le même enseignant principal pendant les années du primaire et les notes commencent seulement aux collèges.

Pour intégrer une école privée Steiner il faut compter environ 4000 € par an.

Plus d'information sur le site de l'Association des Ecoles Steiner de France.

Pour plus d'informations, consultez le livre:

les écoles alternativesDes écoles différentes : Alternatives éducatives, leurs projets & pratiques pédagogiques, de Roger Auffrand.

Tweet

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé
Propulsé par Komento