Le système lymphatique

 

Le système lymphatiqueUn peu d’histoire

 

Si la connaissance du système lymphatique date de 1622 avec la découverte par Asellius du réseau lymphatique, c’est seulement en 1936 que les Docteurs Astrid et Emile Vodder font naître en France la première méthode manuelle de stimulation de la lymphe.

 

Du fait de la preuve scientifique de son efficacité, cette méthode sera prise en charge par les caisses d’assurance maladies Allemandes dès 1974.

 

Qu’est-ce que la lymphe et la prélymphe

 

La prélymphe est tout ce qui est susceptible d’entrer dans le système lymphatique. Elle est composée d’eau, de protéines (notamment d’hormones et de lipoprotéines), d’acides gras à longues chaînes, de déchets cellulaires, de cellules mortes, de bactéries, de virus, de poussières, de colorants, de métaux lourds…

 

Par opposition, la lymphe est tout ce qui se trouve dans le système lymphatique.

 

Anatomie et physiologie du système lymphatique

 

Le système lymphatique est un système à sens unique, qui ramène la lymphe de la périphérie du corps vers le cœur. Il est donc en étroite relation avec le système sanguin.....

 

Le système lymphatique est constitué :

  • de l’ensemble des vaisseaux lymphatiques ;
  • des organes lymphoïdes.

Les vaisseaux lymphatiques

Ils débutent avec les capillaires lymphatiques, qui forment un cul-de-sac (sorte de doigt de gant) dans les couches profondes de la peau. C’est ce qu’on appelle les vaisseaux initiaux lymphatiques (VIL). C’est à leur niveau que la prélymphe pénètre dans le système lymphatique.

Une fois dans les VIL, la lymphe est dirigée vers les pré-collecteurs, puis vers les collecteurs.

Ces collecteurs sont composés de lymphangions, dont la paroi est dotée de fibres musculaires lisses et spiralées, provoquant des contractions réflexes, qui font ainsi avancer la lymphe plus en avant.

Ces contractions réflexes interviennent dès que les lymphangions contiennent de la lymphe, soit environ 5 à 10 fois par minutes. La circulation de la lymphe est donc lente.

Mais elle peut être stimulée par des mécanismes physiques (activité physique, respiration abdominale) qui favorisent les contractions réflexes des muscles lisses des lymphangions.

Les organes lymphoïdes

La rate, le thymus, le cercle lymphoïde de Waldeyer, les amygdales, les tissus lymphoïdes de l’intestin ainsi que le MALT (Tissu Lymphoïde Associé aux Muqueuses) jouent un rôle important dans le système lymphatique.

Les ganglions sont, quant à eux, intercalés entre les vaisseaux lymphatiques et sont de véritables centrales d’épuration de la lymphe. Lorsque celle-ci les traverse, elle est épurée des substances étrangères et des agents pathogènes qu’elle transporte. Cependant, certaines substances, ne pouvant être éliminées par les ganglions lymphatiques, restent dans ceux-ci (mercure des amalgames dentaires…).

Les ganglions lymphatiques jouent également un rôle important dans le système immunitaire.

Il y a entre 600 et 800 ganglions lymphatiques dans le corps humain et environ 200 d’entre eux sont situés dans la zone du cou.

 

Le rôle du système lymphatique

Les fonctions du système lymphatique sont nombreuses.

Il permet de drainer les excès de liquide au niveau des tissus. Chez un adule, 2 à 4 litres de lymphe sont ainsi drainés quotidiennement et dirigés vers le circuit sanguin.

Il favorise la détoxination du corps, assure la circulation de retour des protéines et joue un rôle fondamental dans le système immunitaire ainsi que dans les phénomènes de cicatrisation.

Mais la lymphe peut également transporter des cellules dans tout le corps et malheureusement lors de cas de cancers, elle est un vecteur de transport des métastases.

 

 

A suivre :

Le drainage lymphatique manuel méthode Vodder : comment ça fonctionne ?

Tweet

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé
Propulsé par Komento